FRANCE,  SURF,  TRAVEL

Vanlife

C’est partie, on peut tomber dans le cliché et se considérer comme des voyageurs nomades. Le hastag #VanLife ne nous fait plus rêver, on le vit pour de bon. 

Depuis presque 4 mois, notre adorable « Petit Prince » attendait que nous prenions la route pour apprendre à se connaitre mutuellement. Il était l’heure de savoir si oui ou non l’aménagement fonctionnait, si nous allions manquer de quelque chose, ou quelles allaient être les difficultés ainsi que les moments de bonheur.

 

 

Ce fut de la pure nouveauté pour ma part, preuve étant que je n’ai jamais vraiment fait de camping, je suis novice en la matière! Alors vivre dans un van ? Une belle surprise. Les réseaux sociaux sont remplis d’informations plus ou moins utiles pour tester cette nouvelle vie. Les photos sur instagram font rêver, mais sans savoir si ce n’est qu’un shooting organisé pour l’occasion ou une vie bien réelle.

Notre van n’est pas encore totalement à notre image. Il va bientôt subir quelques changements, entre la peinture, déco, quelques nouveaux rangements… et beaucoup de guirlandes lumineuses! Mais pour le moment il est parfait pour nous emmener à notre premier spot : La Torche !

 

 

Petit rappel, fin septembre prochain nous prenons la route pour l’« île Emeraude ». Direction l’Irlande pour une expérience de vie pendant 9 mois. Ne vous fiez pas aux apparences! On ne va pas vivre tous ces mois en camion, eh non… La première semaine de notre épopée, nous voyagerons bien en van, libres de tester et découvrir les spots de surf du Pays de Galles.

Puis nous terminerons notre route à Galway, pour travailler et boire beaucoup de Guinness, vraiment beaucoup. Nous serons donc logés chez notre hôte, Ronnie, qui ne va pas nous aider à moins picoler ! Pendant ce temps ? 8 mois de weekends et semaines basées sur le surf, skate, visites et randonnées dans tout le pays, en camion évidemment ! Mais avec une adresse et une pause de temps en temps (= une douche chaude & Netflix).

Enfin, en juin prochain, direction la vie en van à nouveau, mais cette fois-ci en Ecosse ! Nous continuerons notre route pour rejoindre Dieppe début juillet 2019. La suite est encore pleine de surprises…

 

 

En-fin-bref, revenons à nos moutons. Ce weekend, on était à La Torche. Grâce à mon karma détonnant, il pleuvait. N’ayant pas le choix dans mes weekends et repos, on ne s’occupait plus de la météo. On était fin prêt pour toucher notre rêve du bout des doigts. Il y a un moment où vous n’avez plus le choix. Les surf trips parfaits n’arrivant pas, on a essayé d’en forcer un. De toute façon on avait rien à y perdre. Il y aura toujours quelques petits morceaux de vagues à se mettrent sous la dent !

J’en profite pour répondre à vos nombreuses questions sur notre gros bébé. Nous roulons, dormons, mangeons, vivons, dans un Renault Trafic bleu gendarmerie absolument magnifique. Nous sommes donc en catégorie 1 aux péages, étant L1H1. C’est un réel gain de temps et d’argent. Même si la Bretagne est un mauvais exemple, les routes de France sont chères. Un simple aller-retour dans les Landes nous serait compliqué avec un camion plus gros. Pour le moment, ça nous convient largement.

Notre petite maison roulante est assez grande pour que, quand le lit est déplié, nous dormions jambes tendues, et si on le souhaite, sans se toucher. Ainsi, on retrouve un confort équivalent à mon superbe clic-clac qui me sert de lit dans mon appart depuis plus de 3 ans, aucune différence! Nous avions pris une couette d’hiver pour ce weekend, et c’est un petit peu… chaud. Mais il faut mieux prendre ses précautions avec un Réunionnais dans les parages.

Quand le lit n’est pas en place, notre aménagement nous permet de se poser dans notre canapé et de regarder par la porte latérale : notre « télévision » naturelle. Chaque moment de la vie quotidienne devient un événement important de la journée.

 

 

Avant même toutes ces histoires d’homologations, nous avions décidé que nous ne roulerions pas avec une bonbonne de gaz fixe. Avant de prendre les routes en Trafic, nous improvisions en Punto, alors on ne change rien ! Le réchaud avec petites bouteilles de gaz de Décathlon fait très bien l’affaire. D’ailleurs pour les ustensiles de cuisines aussi. Nos casseroles, poêles et notre passoire sont aussi originaires de Decath’. Ce n’est pas très cher et de bonne qualité, on est bien comme ça.

On a même réussi à manger varié sur ce weekend. Je me répète mais mon Kévin mange… beaucoup. Alors pas de privation sur la nourriture, c’est hors de question. Quand on surf, on se dépense! Du coup on a bien le droit à notre gros plat de pâte juste après une bonne session.

Nous n’avons pas de glacière, ainsi on évite les produits frais, mais un pot de crème ne va pas tourner en quelques jours dans un camion bien isolé. Du coup, on peut manger un peu de tout ! C’est au niveau des recettes qu’il va falloir s’améliorer… Les pâtes carbo c’est bon mais je pense qu’on peut se découvrir quelques talents! Pour le petit déjeuner, on ne se risque pas au lait, qui lui peut prendre un coup de chaud. Nous voilà adepte du lait végétal. Un bon lait de soja vanille pour accompagner nos céréales !

 

 

Je vous en dirai évidemment bien plus quand nous serons sur les routes anglaises la dernière semaine de septembre. Pour le moment, on peaufine notre petit paradis.

Notre weekend s’est donc bien déroulé. Pour être sincère, les vagues n’étaient pas incroyables, mais pour une première fois à la Torche (pour ma part) je ne suis pas déçue. Enfin du sable partout et de l’eau transparente (pour bien voir les algues bizarres sur lesquelles tu marches). C’est un petit bout des Landes, mais cette fois sans le soleil. Ainsi j’ai pu remettre mes planches à l’eau après de longs mois sans houle en Normandie. Le temps se faisait long et malgré l’entrainement sportif, le niveau de surf s’est vu prendre un sacré coup. Dur-dur pour le moral !

C’est aussi ça le jeu, la houle nous fait des feintes. Partir en surftrip et avoir du mal à retrouver ses repères dans l’eau, j’espère que nous avons tous déjà un peu vécu ça. On sait pourtant bien comment ça marche ! Niveau théorie on est à 100%. En pratique, on s’entraine à la maison, aux take-off, on travaille les bras, le cardio… rien ne nous échappe! Mais le surf ce n’est pas ça, et finalement, c’est aussi un peu ce qui fait la magie de ce sport. Rien ne vaut d’être proche d’un spot et d’être à l’eau au maximum. Alors quand on est un peu loin ou qu’on n’a ni le temps, ni l’argent d’avoir cette vie, je pense qu’il est important de rester positif et de profiter de chaque minute à l’eau, même si ce n’est qu’après un vieux take off loupé et parce que t’as braqué un local sans en faire exprès (mais que tu t’en veux toujours, encore désolé mec!).

Et pour les gens qui ont du mal à garder leur calme dans ces moments de solitude, un peu comme moi, investissez dans un double qui saura vous faire rire au line-up. On a tous le droit de péter un plomb, surfer professionnels ou non !

 

 

Nos petites chéries de planches ont prit place dans leur nouveau logis. Exceptionnellement, nous avions emmené mon longboard. Celui-ci ne prendra pas les routes du nord cet hiver. Il est malheureusement trop imposant pour nous permettre d’avoir une bonne organisation. Il ne peut pas dormir avec nous dans le camion alors que les deux petites (6’2 et 5’10) peuvent se reposer dans le cockpit lorsque nous ronflons fort à l’arrière. La dernière nuit, on a même entendu un petit animal joué avec mon 9 pieds et sa housse, pas très rassurant quand ce bruit te réveille !

 

 

Pour être tout propre ? Sans sel ? Une petite douche solaire nous a bien sauvé les miches. Bon, sur un weekend sans soleil, elle était bien fraiche, mais elle nous a permis de dormir tout propre après une journée dans l’océan. C’est un confort inégalable pour que le moral tienne et qu’on ne manque de rien. Pour vivre une semaine dans un van, sans dépendre d’un camping ou hôtel, nous avions tout ce qu’il nous fallait.

Notre van est organisé pour avoir de la place pour beaucoup de choses, ainsi que pour tout le matériel qui nous permet de ramener pas mal d’images. Nous tournons pour le moment avec deux appareils photos, deux Gopro pour les plans de surf, quand un de nous accepte de louper une session (d’où le peu d’images), un petit polaroïd et un grand polaroïd. Un nouveau jouet volant vient rejoindre cette grande famille, patiente, patiente.

 

 

Quand les vagues ne sont plus au rendez-vous, on continue nos activités pour aller skater ou se balader. Adepte des lieux abandonnés, on se laisse trainer, découvrir, rouler sans savoir ou l’on va. On aperçoit souvent de loin des paysages qui sortent de l’ordinaire, on y va et on avise. C’est cette vie que j’ai vraiment hâte de rejoindre. Pour le moment de nombreuses choses nécessitent de l’organisation pour maintenir une cohésion dans notre quotidien. Bientôt, plus vite que nous le pensons, nous serons libres. Je ne vois pas d’autres mots. Quand je lisais les différents avis sur la vie en van, sur des road trip plus ou moins grands, je lisais en boucle ce « sentiment de liberté » sans vraiment pouvoir réaliser. Aujourd’hui et sûrement encore plus demain, j’apprends à ouvrir doucement mes sens à de nouvelles habitudes.

 

 

Ce n’est pas une liberté qui s’arrête à « on peut dormir n’importe où » ou « c’est terminé les horaires de boulot ». On ne quitte pas la civilisation, on reste encore dépendant des horaires de marées par exemple ! Mais on commence tout doucement à réaliser que notre futur ne va tenir que dans un petit 3m2. Dur de savoir si nous sommes prêts ou non. Je dirai même que c’est impossible à deviner. Mais dans quelques mois, la partie pourra commencer.

 

 

Vidéo de notre trip en Bretagne juste ici !

Surf - Skate - Urbex. 23 years old traveler from France.

2 Comments

  • OZ

    Waouuuuu vous envoyez du rêve !!!!!!!!!! On vous Asthme tellement !
    Heu …. pour les kouignettes, y’a une commande en cours en Bourgogne !!!
    Continuez à nous régalez les amours ! c’est toujours un moment magique .

    PS: Je pense qu’il faudrait faire une petite playlist à partager ,bah oui, partager c’est sympa 😉
    Enormes Besos !
    On s’retrouve en Ecosse !

  • Indiacha

    Je crois que c’est un des rares long articles que j’ai lu jusqu’à la fin ! Tu m’as captivé ! Tu as un art de jouer avec les mots j’adore 🙈 si tu ne sais pas quoi faire pendant ton trip (même si j’en doute ahah) écris nous un petit roman de tes aventures ! Je suis sure qu’il cartonnerait ! En tout cas je n’ai qu’une chose à dire, je suis trop jalouse ! Moi aussi j’aimerais vivre une aventure comme celle que tu vas vivres 😻 en tout cas amusez vous bien ! Tout a l’air de bien fonctionner pour ce premier mini trip, j’ai hâte de lire la suite ! ❤️❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *