NORWAY,  TRAVEL

De Bergen à Oslo

Et si on allait voir l’hiver dans un autre pays ? Un hiver bien réel ?

 

Cette idée nous trottait dans la tête depuis un moment, alors on prend les sacs à dos et on y va ! Deux petites nanas, avec chacune leur paquetage, on pris la route en mars dernier pour découvrir une infime partie d’un pays tellement impressionnant.

Depuis novembre, nous nous organisions pour réserver un nouvel élément du voyage chaque mois. Voyager ne se fait pas gratuitement, on le sait bien, étalonner nous a réellement permis d’être (à peu près) à l’aise une fois sur place. Notre destination étant réputée pour ne pas être parmi les moins chers, on était parées. Cela prend du temps de trouver les bons plans, de comparer, de lire tous les avis possibles.. mais on ne le regrette jamais. Dans chaque ville du monde, il y a toujours des pépites à dénicher. Alors on a prit nos soirées, on a fouiner sur tous les sites possibles, de Booking, en passant par Tripadvisor , jusqu’à tous les blogs sur le sujet. Le 5 mars 2018, direction Bergen.

 

 

Après un petit déjeuner de championnes à l’aéroport de Londres, nous voilà dans l’avion, prêtes à passer une semaine de trip comme ça faisait longtemps. Le survol des côtes Norvégiennes est magnifique. On savait déjà que le dépaysement serait total mais peut-être pas à ce point. Avides de nos paysages enneigés des Alpes françaises, on atterrit dans un autre monde. Nous étions comme des enfants qui ne savent plus où donner de la tête, impatientes d’avoir froid et de glisser à chaque coin de routes que nous allions prendre.

 

 

C’est après 20 minutes de bus que nous arrivons dans cette (pas si petite) ville de Bergen. Entourées de collines enneigées et de ciel bleu, on admire. On se rend vite compte de la chance qu’on a, ce n’est pas tous les jours que le beau temps est présent dans le coin… On va en profiter, pas de soucis! On reste bloquées quelques minutes devant le lac, il est gelé et enneigé avec un dresseur de pigeons sur sa surface, on reste sous le charme du spectacle.

La ville à plusieurs facettes : le port est définitivement l’élément le plus connu, il est magnifique. Les petites rues qui l’entourent, ainsi que la vieille ville le sont également. Les couleurs des maisons sont à couper le souffle. Du rose, rouge, vert, bleu clair, foncé, etc. Tout d’une propreté irréprochable. On se croirait à Disneyland, j’adore! Il y a un réel charisme dans cet espace. La langue, la monnaie (NOK), l’écriture avec leurs lettres bien différentes… On est, et on reste déracinées.

 

 

Rien à dire, c’est magique. On ne va pas se mentir, il ne fait pas TROP chaud. Cependant, on avait tellement prévu cette partie de l’histoire, qu’on ne nous aura pas! Leggings sous les jeans, chaussettes de ski, gants, bonnets, doudounes les plus chaudes, on n’est pas si mal.

Sur le port, les paysages en face de nous sont incroyables, entre l’océan qui scintille sous le soleil et les teintes de la ville, on est bouche bées. En levant la tête on aperçoit le funiculaire qui rejoint le panorama, on va aller voir le coucher du soleil là haut. À chaque coin de rue, on découvre une nouvelle carte postale. Bienvenue en Norvège.

 

 

Avant notre départ, on à entendu beaucoup de choses, principalement des avis sur la lumière du jour à cette période de l’année. On s’était bien renseignées avant de choisir nos dates, en mars vous pouvez partir tranquille. Alors non, le soleil ne se couche pas à 23h mais à 18h30 et vers 18h on ne le voit plus, caché par les collines de la ville. La journée, il n’est jamais très haut dans le ciel, mais on en profite totalement.

Alors c’est parti, on monte à bord de cette nacelle électrique qui nous emmène au sommet. Je me répète, mais c’est tellement difficile de mettre des mots sur des images qui me paraissent toujours irréelles.

Arrivées là haut : silence, il n’y a que nous (malgré que chacune se rétame vite sur la neige, c’est un autre problème). La ville nous paraît soudainement si grande. On aperçoit des habitations à perte de vue. Les fjords nous apparaissent au loin, ce n’est malheureusement pas la saison pour les faire. Attention, en effet, nous nous sommes faites bernées, on pensait que cela allait être faisable sans aucun soucis… mais pas assez de touriste pour remplir un bateau. Donc tant pis ! Une prochaine fois !

 

 

Deuxième jour de bonheur sous le soleil. On se dépêche de grimper à nouveau sur le mont Fløyen, la magie reprend. On se décide à s’écarter des sentiers battus pour une jolie petite randonnée dans la forêt enneigée. La lumière est toujours aussi surprenante. On a tout de même cherché longtemps avant de trouver le fameux lac… le Skomakerdiket ! Il s’avérait qu’il était sous nos pieds. Encore un paysage qui nous désoriente par sa beauté. Seules au monde, on joue dans la neige, on profite de la chaleur naissante et de notre destination de rêve pour nos vacances!

Midi sonne, on redescend en centre-ville pour partir se balader sur les côtes voisines

 

 

Direction Kleppestø par le « bateau-bus ». On ne savait pas trop où on allait, pourquoi on y allait et comment on pourrait revenir… Tant pis, on verra bien ! On se retrouve sur une petite île sans un seul centimètre de neige. Ça change ! L’océan est splendide, il fait presque chaud, c’est l’heure de la sieste…

Une fois reposées, on se motive pour prendre de la hauteur. On grimpe en haut de la colline pour admirer la vue, et pas seulement ! Les maisons sont tellement dingues ! Atypiques, fabuleuses, colorées… c’est hors du commun ici. Le panorama est lui aussi surnaturel. On voit la ville de Bergen sous un autre angle. Le bateau que nous avons prit est tout simple, il y en a un pratiquement toutes les demie heures et vraiment pas cher (ou gratuit, oups). Si vous n’avez pas l’occasion de faire les fjords, c’est un bon moyen de prendre le large sans engendrer de nouveaux frais.

 

 

Notre meilleur ami ? Tripadvisor ! Avec l’application, tellement pratique de trouver des bons plans pour manger. De plus, ici la wifi est disponible facilement, dans le bus, le bateau, partout!

La nuit commençant à tomber, on panique assez vite. On mange tôt en Norvège, pas le temps de trainer. Après avoir tournoyé dans toutes les rues de la ville à la recherche de spécialités (rennes ou baleine, mais prête uniquement à gouter du renne, et encore!) on change nos plans. Nous voilà dans un petit restaurant hyper sympa : « Kafé Spécial » avec de super plats végétariens. Les prix étaient raisonnables, ce qui n’est pas des plus simples à trouver.

Attention, petit conseil technique : ici, on commence par commander le repas au bar, on paye et ensuite on se fait servir!

Cette ville nous aura fait rêver. Nous avons eu beaucoup de chance au niveau de la météo, nous le savons. Hors de cette réussite, cette cité est magique, dépaysante comme il n’est pas possible de l’imaginer. Ça fait du bien ! Les gens sont vraiment gentils. Ils parlent tellement bien anglais que tout est facile d’accès. Le seul problème pourrait être le budget qu’il faut prévoir, mais c’est un voyage à découvrir. Je comprendrais plus tard que la capitale, Oslo, ne vous sort pas autant de la réalité.

 

 

 

Pour rejoindre la grande ville, on avait réservé un train pour traverser le pays. Après 7h de voyage accompagnées de paysages fantastiques, nous arrivons à Oslo le soir même. Ce train coûte 50 € environ. C’est rentable pour le nombre de kilomètres traversés. Je vous le conseille, ce fut une superbe découverte des petits villages et des environs, même si ce n’était qu’à travers notre carreau. Les seuls inconvénients sont le nombre incroyable de tunnels qui font rapidement mal aux oreilles et à la tête, ainsi que la durée qui n’est pas facile à tenir en restant assis et sage.

Les  scènes qui déroulent sous nos yeux durant cette étape sont à couper le souffle. La quantité de neige est incroyable ! Les trains et voitures circulent sans aucun souci, ça change de la France. On ne sait plus où se placer entre la droite et la gauche des rails, tout est surprenant. Les lacs gelés ou les torrents qui fondent sont une pure magie de la nature. Notre route longe les flancs de montagnes et falaises, les précipices qui nous entourent nous rappellent notre faiblesse face à tout cela.

 

 

Cette aventure pour nous déplacer de l’ouest à l’est du pays nous aura donc pris une journée entière. On découvre notre « hostel » en pleins centre de la capitale. Ce nouveau principe, qui mixte hôtel luxueux et auberge de jeunesse, est vraiment super. On avait un vrai petit appartement pour nous deux et une belle salle commune.

Attention, petit conseil technique, en Norvège, les draps ne sont pas compris dans le prix de votre réservation, c’est en moyenne 50 NOK (environ 5€) par lit à payer une fois sur place.

La capitale donne une tout autre vision de ce pays. On lève la tête, les buildings se construisent de tous les côtés, le monde est partout… ça change! La ville est divisée en plusieurs quartiers. On décide de commencer notre balade dans quelques parcs, comme le jardin botanique. Bon, en été il doit être moins… enneigé. On s’écarte un peu des sentiers pour se balader entre les sapins, dans des quantités de neige toujours aussi dingue. On se laisse charmer par des structures de glaces, des serres de fleurs magnifiques (avec beaucoup de trop de différences de températures entre l’extérieur et l’intérieur!).

Suite de la journée neigeuse vers les grands boulevards de la ville. Après une bonne grosse pizza dans les ruelles d’Oslo, on se motive à aller visiter le « National Gallery ». C’est généralement le meilleur compromis pour un musée. Dans pratiquement toutes les capitales d’Europe, il y en a un comme celui-ci, avec des oeuvres qu’on pourrait voir et revoir. À Oslo, on peut y découvrir Le Penseur de Rodin, des oeuvres de Claude Monet sur les falaises d’Étretat, Picasso, Matisse, et surtout Le Cri d’Edvard Munch. Des oeuvres magnifiques, des couleurs superbes, épatant.

 

 

La nuit tombant, on se dépêche d’aller découvrir la ville sous un nouvel angle. Le toit de l’Opéra est accessible au piétons : à ne pas louper! Il neigeait et le sol était glissant, mais arrivées en haut, le tableau est splendide. La mer étant gelée (oui, j’avais du mal à y croire!), les lumières de la capitale s’allumant, on passe un moment absolument génial.

La suite de la soirée ? Au « Dubliner » ! Un pub Irlandais servant de la fabuleuse Guinness (et du vin, et des shooter, oups). C’est une ancienne tradition de sortir le dernier soir de notre trip. Je n’arrive toujours pas à savoir si cela est une bonne idée ou non… Il faudra continuer de tester!

 

 

 

Le réveil du dernier jour à sonné ! Mais la journée ne fait que commencer. On s’était bien arrangées pour avoir 5 jours sur place, les horaires de vols en conséquence. Il nous reste quelques petites choses à faire. On prend le tram direction le parc Vigeland, à ne pas manquer !

Le soleil étant encore au rendez-vous, on profite de découvrir cet espace somptueux. Cet artiste a représenté par un nombre incalculable de statues, le cycle de la vie. Elles sont incroyables et si représentatives. Il y en a partout, jusqu’aux plus petits recoins du parc. Les locaux se baladent avec leurs chiens et enfants, c’est presque reposant. Le pont principal est orné de nombreuses oeuvres. Cela a été un plaisir de commenter chacune d’entre elles : « Là, c’est quand j’ai trop mangé Mac do » « Ici, c’est quand je ne veux pas aller à la douche »… je vous laisse découvrir.

 

Pour passer notre dernière heure en Norvège, on part se promener sur le bord de mer. Le port est à faire ! Vous avez de quoi manger, boire un verre ou juste faire une bonne balade. Pour le rejoindre, il suffit de passer devant l’hôtel de ville, qui est lui-même très impressionnant. Tout se fait très facilement en tram (quand on s’arrête à la bonne station et pas 1km avant).

Ce voyage n’aura pas cesser de nous épater. Ce pays est absolument superbe. Evidement, il faudra y retourner pour en découvrir encore des nouvelles facettes. La prochaine fois peut être encore plus au nord ? Ou avec de jolies randonnées d’été ? Nous n’en avons pas terminé avec cet espace si vaste! Tout s’est réellement bien passé. C’était même magique et un peu surréaliste au niveau de la météo, on ne s’y attendait pas. Notre budget à été respecté, les locaux sont adorables, que des choses positives à dire sur ce trip.

Maintenant, laissons place à d’autres voyages très vite… vite vite vite !

 

PS : D’autres photos sur la page Facebook Horizon Océan ! Et la vidéo bientôt en ligne…

 

 

Londres – Gatwick :

  • Wondertree tuerie de petit déjeuner pour un prix correct, et je répète : vraiment une tuerie de tartine d’avocat, de porridge, de fruits frais. Et si possible une table avec vue sur les pistes d’atterrissages, mieux qu’une série télé quand tu repères une valise tombée du camion ! Pour se faire une meilleure idée, juste ici.

Bergen :

  • Se perdre dans les ruelles colorées.
  • Prenez de la hauteur sur le Mont Fløyen autant de fois que vous le voulez, la lumière y est toujours différente, on en prend pleins les yeux.
  • Manger au Bella Paris dans le quartier inconnu de la ville. Le cuisinier/hôte vous fera découvrir son univers (tout en parlant un peu français!) avec sa gentillesse qui rappelle le bonheur des rencontres en voyage.
  • Sortez des sentiers pour explorer les alentours du panorama.
  • Quoi de mieux qu’un Starbuck au bord du lac Skomakerdiket, sous le soleil, sur un banc pas trop enneigé (si possible).
  • Prenez le large, pour les fjords ou dans le premier bateau que vous trouvez sur le port! La vue sera forcement magique.
  • Manger au Kafé Spécial, un bon veggie burger à un prix raisonnable après une grosse journée de marche, c’est le feu.

Oslo :

  • National Gallery, pour voir des superbes oeuvres dans un cadre également superbe. (Gratuit tous les jeudi, sinon 10 euros!), juste ici.
  • Manger une pizza chez Mama pizza, elles sont tellement bonnes, et pas si cher! Le cadre est également à croquer.
  • Marcher sur le toit de l’opéra, enneigé ou non, la vue est immanquable.
  • Guinness au Dubliner, pour une ambiance et des rencontres superbes! Et la meilleure bière du monde.
  • Passer du temps dans le parc Vigeland, beauuuuuuucoup de temps!
  • Balader vous sur le port, près de l’hôtel de ville, sautez même à l’eau par le plongeoir si vous êtes motivé !

Nos Logements :

  • Bergen : Marken Gjestehus, une auberge super sympa. On avait prit la chambre lits jumeaux avec douche commune. Vraiment pas cher, et top niveau emplacement, propreté et calme!
  • Oslo : Anker Hostel (partie auberge de jeunesse). Le mieux étant sa super localisation, à 10 mn à pied de la gare d’Oslo S. On avait prit la chambre lit jumeaux avec douche privée, pas cher non plus et on avait l’équivalent d’un vrai petit appartement!

Voyage :

  • Norwegian air pour les vols, escale à Londres pour le Paris-Bergen, direct pour Oslo-Paris.
  • Train NSB avec un trajet Bergen – Oslo S, juste ici.

Surf - Skate - Urbex. 23 years old traveler from France.

2 Comments

  • Beatrice Rouselle

    Bravo HANNAH, tu sais donner ,nous donner envie de partir découvrir ce pays….
    ton message,ton texte est joyeux, intelligent ,pratique et authentique …les photos sont magnifiques !

    En attendant la prochaine étape, je suis fan …
    M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *