SURF

Absurdité totale

« 6,4 millions de tonnes : voilà à combien on estime le nombre de déchets rejetés chaque année dans les océans. »

En lisant le chiffre précédent, j’aimerais dire que « tout est dit, nous allons agir ». Malheureusement, il y a comme un blocage. Je ne suis pas ici pour faire la morale ou pour rapporter salement les actes que nous sommes capables d’entreprendre sans trop de honte. Je viens pour parler, discuter et échanger sur une situation que j’ai eu du mal à comprendre.

Ce mardi 31 octobre (Halloween comme de par hasard!), nous avons été confronté à un contexte assez particulier. Il faisait beau, presque chaud, et la mer était d’un FLAT absolue. La tempête de la semaine dernière ayant soulevé les galets et retourné les fonds marins, nous nous sommes motivé à nettoyer et ramasser, comme nous le pouvions, les déchets de notre spot favoris (de Normandie*).

Personne n’est irréprochable, loin de là. Nous consommons tous énormément dans une société propice à cela. Nous produisons une quantité incroyable de déchets. Nous faisons le tri quand il est possible de le faire. Cependant, nous cherchons une poubelle pour ne pas jeter nos détritus par terre, encore moins en forêt ou en mer. Nous tentons de ramasser ce qu’il est encore possible d’éviter à la nature. Nous nous battons pour des plages propres et sereines, autant en tant que baigneurs que surfeurs.

Alors, pourquoi ? Pourquoi n’y a-t-il aucun conteneur sur une plage fréquentée ? Nous avions près de 10 seaux (à ce moment-là, nous atteindrons 18 en 2h!) que nous ne pouvions vider. Aucune poubelle plus grosse que celle de votre cuisine sur un spot de presque 1 km.

Nous nous décidons à appeler la mairie locale pour uniquement demander s’il en existait, et sinon, comment cela était-il possible? On nous a poliment répondu (ironie vous l’aurez compris) que nous, je cite « n’avions pas à faire cela sur la plage » ou encore que « la saison touristique était terminée, les conteneurs ne sont plus d’aucune utilité ». On nous a reproché de ne pas prévenir de notre activité, que personne ne nous avait « demandé de nettoyer cette plage ». En effet, cela venait d’une bonne attention, excusez-nous madame. Je rajouterai également que la ville ayant perdu son label Pavillon Bleue « il n’est plus nécessaire de ramasser les déchets et de placer de quoi les éliminer ». Ah, d’accord.

Je répète que je ne viens pas pour accuser qui que ce soit. Il y a, au-delà de cet événement, un problème majeur qui n’est pas gérable seul chacun dans son coin.

L’association Ellesurf combat aujourd’hui une partie de ce fléau en mettant en place des seaux sur les plages pour que chacun prenne le reflex de changer les choses à son niveau. Des balades nettoyage sont même organisées sur certaines plages par les moyens des municipalités qui reconnaissent le problème et se sentent d’agir avec les populations.

Je suis curieuse et disponible à discuter de ce qu’il se passe au niveau local de chacun de vous. Je suis ouverte à en apprendre d’avantage sur vos plages qui n’attendent que de devenir propres. En ce qui concerne Pourville sur mer, je vous laisse le soin de regarder les photos et de juger par vous-même. Les conteneurs étaient-ils vraiment inutiles ?

 

Un grand merci aux agents municipaux qui nous ont donné des sacs pour vider nos seaux pleins à craquer. Merci au Club et école de Surf Surf’in Pourville pour mettre les seaux à disposition avec Ellesurf. Merci aux jeunes filles qui nous ont aidé à ramasser les déchets, en espérant qu’elles n’oublient jamais les horreurs retrouvées!

 

 

 

Ophélia nous a fait retrouver quelques horreurs du fond de la Manche!

On à pourtant une plage et un spot de surf/kite/paddle au top !

Du polystyrène partout qui se confond avec la craie des falaises. Des morceaux de ferrailles rouillées qui peuvent blesser absolument n’importe qui dans l’eau et sur les galets. Des chaussures, brosse à dent, peigne, pinceaux, bouteilles d’eau, élastiques, briquets, bouchons…

 

 

Surf - Skate - Urbex. 23 years old traveler from France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *